L'art mobilier gravettien et épigravettien de Roumanie

Please download to get full document.

View again

All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Transcript
  CLOTTES J. (dir.) 2012. — L’art pléistocène dans le monde / Pleistocene art of the world / Arte pleistoceno en el mundo Actes du Congrès IFRAO, Tarascon-sur-Ariège, septembre 2010 – Symposium « Art mobilier pléistocène » L’art mobilier gravettien et épigravettien de Roumanie Marin CÂRCIUMARU *a , Elena Cristina NI ! U *b , Minodora ! U ! UIANU *c   Résumé En Roumanie, quelques stations gravettiennes et épigravettiennes se distinguent par le nombre des objets d’art qui y ont été découverts. L’établissement de Mitoc-Malul Galben (comm. de Mitoc, dép. de Boto ! ani) nous a offert peut-être le plus ancien objet d'art pour le Paléolithique supérieur de Roumanie (26 700 ± 1 040 BP), à savoir une amulette-pendeloque, réalisée dans un éclat de cortex. Une seconde pendeloque découverte à Mitoc-Malul Galben vient d'être publiée. Elle a été obtenue à  partir d'un fragment diaphysaire d'un os long d'herbivore adulte de grande taille. Dans le niveau gravettien de la grotte Cioarei, daté entre 25 900 ± 120 BP et 23 570 ± 230 BP, ont été découvertes (1995-1996) une pendeloque gravée, une incisive et une phalange d'ours des cavernes  (Ursus spelaeus)  perforées, ainsi que des perles de collier et une pierre comportant des incisions circulaires. Des trois perles découvertes, deux ont été façonnées dans des stalactites et la troisième dans un os fossile. L’habitat de Poiana Ciresului offre un potentiel exceptionnel quant à la définition des aspects culturels du Paléolithique supérieur. En ce qui concerne les artefacts réalisés sur MDA, Poiana Ciresului-Piatra Neamt est, sans doute, le plus important de Roumanie, tant par leur nombre que par leur variété. Les armes sont représentées par trois pointes en ivoire et une en bois de cervidé, les éléments de parure sont assez variés et consistent par exemple en dent de cerf perforée, canine de loup perforée, collier fait de douze coquilles perforées: deux diaphyses avec incisions, un fragment d’os gravé notamment, renvoient à la catégorie des matériaux indéterminables. Mots-clé: art mobilier ; Gravettien ; Épigravettien ; symbolisme ; Roumanie. Abstract – Romanian Gravettian and Epigravettian Mobiliary Art   In Romania there are a few significant Gravettian and Epigravettian sites with portable art. The site of Mitoc-Malul Galben (Mitoc Commune, Boto ! ani County) probably delivered the oldest art object belonging to the Romanian Upper Paleolithic (26,700 ± 1040 BP), namely an amulet-pendant made out of a cortical flake. A second pendant discovered at Mitoc-Malul Galben has just been published. It was obtained from a fragment of dyaphisis from a long bone coming from a large adult herbivore. In the Cioarei Cave Gravettian layer, dated between 25,900 ± 120 BP and 23,570 ± 230 BP, were discovered (1995-1996) an engraved pendant, a perforated incisor and a perforated cave bear (Ursus spelaeus) phalange, as well as necklace pearls and a stone with circular incisions. Two of the three  pearls discovered were made from stalactites and a third with a fossil bone. The Poiana Ciresului habitat has proved its exceptional potential in the definition of the cultural aspects of the Upper Paleolithic. As far as the artifacts made of MDA are concerned, the Poiana Ciresului-Piatra Neamt * Universitatea Valahia Târgovi ! te, " coala Doctoral # , Str. Lt. Stancu Ion, nr. 32-34, Târgovi ! te, jud.Dâmbovi $ a, Romania. a mcarciumaru@yahoo.com b elenacristinanitu@yahoo.com c minodora.c@gmail.com  Symposium Art mobilier    CD-1362 habitat is certainly the most important one in Romania, both in number and in variety. Weapons are represented by three ivory and antler points, ornaments are quite diverse, with for instance a  perforated stag tooth, a perforated wolf canine, a necklace made of twelve perforated shells, and in the category of undeterminable objects two diaphyses with incisions, a fragment of engraved bone, etc. Keywords:  portable art; Gravettian; Epigravettian; symbolism; Romania. En Roumanie, quelques stations gravettiennes et épigravettiennes se distinguent par le nombre des objets d’art qui y ont été découverts. Les objets d’art nécessitent, peut-être encore plus que d’autres artefacts, des études techniques-typologiques minutieuses qui ne peuvent être réalisées de manière satisfaisante qu’en utilisant des systèmes d’observation optique à haute résolution (par exemple le microscope digital VHX-600). Si, pour l’heure, il n’a pas été possible de réaliser de telles observations sur tous les objets d’art connus, du moins, dans le cadre de cette étude, nous apporterons de nouvelles interprétations sur quelques-uns d’entre eux.  Fig. 1.  Position géographique des habitats gravettiens et épigravettiens qui ont livré des objets d’art mobilier. Fig. 1. Geographic location of the Gravettian and Epigravettian sites with mobiliary art objects.  CÂRCIUMARU M. et al. , L’art mobilier gravettien et épigravettien de Roumanie CD-1363 Poiana Cire " ului – Piatra Neam #   L’habitat de Poiana Cire ! ului est situé en rive droite de la Vallée de la Bistri $ a, à la confluence avec le ruisseau Doamnei, au sud-ouest de la ville de Piatra Neam $ , dans le département de Neam $  (Roumanie) (fig. 1). Le matériel ostéologique est très riche, les restes de Rangifer tarandus dominant. L’étude de ce matériel a conduit à l’identification de certains objets d’art mobilier, uniques pour le Paléolithique sur le territoire de la Roumanie (Cârciumaru et al  . 2006a, 2006b, 2006-2007, 2007-2008). En 2004, un collier d’escargots de douze exemplaires, percés probablement par sciage (fig. 2), a été découvert dans la couche du Gravettien II (27 321 ± 234 BP [ER 11 859 –AMS– et 25 760 ± 160 BP [Beta-Analytic-244073)]. Jusqu'à présent, cette découverte est unique en Roumanie. Les escargots de Lythogliphus   naticoides sont très petits (5-8 mm) et fragiles . Toutes les perforations ne sont pas rondes, comme l’on pourrait s’y attendre, mais elles ont plus ou moins une forme géométrique. Leur arrondi se trouve du côté opposé au centre de gravité en raison de l'usure produite lors de l’utilisation en pendeloque. Tout aussi intéressante est la façon dont la perforation a été réalisée, vraisemblablement par sciage. Ces observations ont été possibles en utilisant le microscope digital VHX-600. Un escargot a été brûlé pour obtenir la couleur noire. La série d’objets d’art mobilier mise au jour dans le site épigravettien de Poiana Cire ! ului (entre 20 020 ± 110 [Beta 224.156 (AMS)] et 20 076 [ER 9 965 (AMS)] BP), s’est enrichie lors des fouilles archéologiques de 2002. Parmi ces objets, une canine inférieure gauche de loup ( Canis lupus ) de 5,4 cm de longueur, 1,5 cm de largeur maximale et 1,1 cm d’épaisseur maximale, présente, vers la racine, une perforation pour une utilisation en pendentif (fig. 3.1). Pour réaliser la perforation, la racine a été préparée par un raclage localisé, longitudinal, bien visible sous forme d’incisions vers la partie médiane. Au microscope digital, nous avons observé aussi des incisions plus fines (fig. 3.2). La perforation a été obtenue par un raclage profond, particulier, réalisé uniquement depuis la face supérieure (avers), aucun stigmate ne se note sur la surface inférieure (revers). De toute évidence, la racine de la dent a été amincie pour faciliter la perforation. En 2001, une dent de cerf perforée (fig. 3.3) a été découverte dans la couche épigravettienne. La perforation a probablement été exécutée par rotation. Cette action ou un quelconque aménagement préalable de la surface n’ont pas laissé de traces évidentes. La campagne de fouilles archéologiques de 2003 a livré un fragment d’os, à une profondeur de 193 cm. Une série de toutes petites incisions, qui semblent se multiplier vers la partie fragmentée, se notent à sa surface. La fragmentation de la pièce, à cause de l’état de conservation précaire, s’est produite aussi pendant les fouilles archéologiques, ce qui a rendu impossible la reconstitution de la morphologie et de la fonctionnalité de l’artefact initial. Son profil est relativement droit, sa section est légèrement convexe sur l’avers et concave sur le revers. Longitudinalement, l’os semble avoir été fracturé par rainurage, les marges conservées résultant du débitage ont été régularisées. Il n’est pas exclu qu’elle ait pu être utilisée comme spatule, sans même avoir acquis sa forme finale. Toute autre interprétation serait spéculation. La face supérieure de l’os a été décorée d’une série d’incisions, disposées sur une ligne unique, à l’exception de l’une de ces extrémités où l’on entrevoit leur multiplication sur trois lignes (fig. 4.1). Nous avons observé de légères actions de régularisation sur la face supérieure de l’os. La face inférieure  Symposium Art mobilier    CD-1364 conserve toujours la structure spongieuse naturelle et n’a pas été particulièrement aménagée. Fig. 2.  Collier en coquilles de Lythogliphus   naticoides  perforées de la couche du Gravettien II de l’habitat de plein air de Poiana Cire ! ului-Piatra Neam $ , avec des détails de façonnage et d’utilisation obtenus à l’aide du microscope digital VHX-600. Fig. 2. Necklace made up of perforated Lythogliphus naticoides shells from the Gravettian II layer of the Poiana Cire ! ului-Piatra Neam "   open air settlement, with  procèssing and use details obtained using the VHX-600 digital microscope. Fig. 3.  Pendentifs en dent de loup (1-2) et dent de cerf (3)  perforés, de la couche épigravettienne de Poiana Cire ! ului-Piatra Neam $ . Fig. 3.  Pendant made with a perforated wolf tooth (1-2)  and a stag tooth (3) , from the Poiana Cire ! ului-Piatra Neam "   Epigravettian layer.   Observant les incisions au microscope digital VHX 600, nous avons bénéficié d’une résolution exceptionnelle concernant leur configuration, ce qui nous a permis des considérations importantes d’ordre technologique sur leur réalisation. Généralement, la technique de réalisation des incisions est assez semblable, et les différences se situent à la marge (Cârciumaru & % u $ uianu-Cârciumaru 2009). En principe, pour chaque incision, un burin dièdre travaillant de droite à gauche a été utilisé en commençant par créer un front de pénétration sur la partie superficielle de l’os. Cette étape conduit à l’obtention d’un pré-sillon ayant une largeur similaire à celle du burin (fig. 4.2-3 ; 5.1). Ce sillon a été continuellement élargi, parfois même en conservant les stigmates de ces actions multiples, sous forme de petites rainures situées à des niveaux différents, créant des « marches d’escalier » dans la première  CÂRCIUMARU M. et al. , L’art mobilier gravettien et épigravettien de Roumanie CD-1365 partie de l’incision. Chaque fois, la deuxième étape consiste en un approfondissement dans la partie spongieuse de l’os. Ce processus est corrélé, dans une proportion très grande, avec l’élargissement visible des incisions. Nous pouvons estimer que l’approfondissement des incisions a eu lieu par un mouvement longitudinal répété du burin dans sa position habituelle d’utilisation, tandis que l’élargissement des marges a été possible en changeant sa position. La répétition de cette action sur-creuse les zones les plus larges. Nous pouvons avancer l’hypothèse que l’approfondissement et l’élargissement des incisions ont été réalisés simultanément par cette position en quelque sorte anormale du burin, la morphologie du burin dièdre facilitant ce résultat. Fig. 4.  Os fragmenté décoré d’incisions sur la face supérieure trouvé dans la couche épigravettienne de Poiana Cire ! ului-Piatra Neam $   (1)  et détails de réalisation des incisions observées à l’aide du microscope digital VHX-600 (2-3) . Fig. 4.  Fragmented bone decorated with incisions on the upper side, found in the Poiana Cire ! ului-Piatra Neam "   Epigravettian layer (1)  and details concerning the way the incisions were obtained, observed using a VHX-600 digital microscope (2-3) .
Related Search
Similar documents
View more
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x