« Les inventeurs des choses. Enquêtes sur les arts et naissance d’une science de l’homme dans les cabinets du XVIe siècle. », in Histoire de l'art et anthropologie, Paris, coédition INHA / musée du quai Branly (« Les actes »), 2009

Please download to get full document.

View again

All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Transcript
  Les actes de colloques enligne du musŽe du quaiBranly  Histoire de l'art et anthropologie Les procŽdures en histoire de l'art et en anthropologie Les inventeurs des choses .Enqutes sur les arts etnaissance dÕune science delÕhomme dans les cabinets duXVI e  si•cle. P  ATRICIA   F  ALGUIéRES  RŽsumŽ La chambre des merveilles de la Renaissance tardive livrait une vision synoptique de lamimesis : la confrontation, rŽgie par le principe dÕimitation Ð des Ïuvres de lÕhomme etdes Ïuvres de la nature. LÕart en Žtait la catŽgorie organisatrice, Ç savoir produire È ou Çhabitus factif È commun ˆ la nature et ˆ lÕhumanitŽ, o les arts (de la peinture, de lasculpture, etc.), quÕon ne dissociait jamais de leur socle technicien, trouvaient leur site.Cette configuration fondamentale du collectionnisme de la Renaissance a ouvert la voie ˆune anthropologie singulire, ancrŽe dans une enqute sur les srcines des arts ou lesinventeurs des choses. RŽactivant avec audace un riche corpus antique que la traditionchrŽtienne avait voulu plonger dans lÕombre, cette exploration de lÕ ingenium , quiemprunte la voie dÕune mŽditation sur les instruments et les images o sÕidentifielÕhumanitŽ comme telle, sÕachve en enqute sur les rites et les cultes entendus commeartefacts. Texte intŽgral  Histoire de l'art et anthropol... - Les inventeurs des choses...https://actesbranly.revues.org/941 sur 2612/03/16 12:22  Fig. 1. De sacrificiorum & triumphorum vasculis, urnis, lucernisque antiquorum ,catalogue mss de la collection Andrea Vendramin, Venise, 1627 Bodleian Library, Oxford I. Osons le dire : nous nÕavons ˆ peu prs aucune idŽe de lÕanthropologie de laRenaissance. Cela peut sembler paradoxal puisque, depuis les cŽlŽbrations ducinquime centenaire de la dŽcouverte de lÕAmŽrique, il ne se passe pas dÕannŽesans quÕun lot dÕouvrages nÕapparaisse sur le thme du Ç premier contact È. Monpostulat sera le suivant : tout ce que nous, modernes, croyons savoir delÕanthropologie des EuropŽens de la Renaissance, nous lÕattribuons aux rŽcits dela Conqute ou aux dŽbats thŽologiques et juridiques suscitŽs parlÕasservissement des Indiens dÕAmŽrique 1 . Le lŽgendaire du premier contact avecle Nouveau Monde et du face ˆ face de la religion chrŽtienne avec des dieuxinŽdits a monopolisŽ lÕattention des historiens et des anthropologues. Le voyage,la rencontre, nous les percevons (en quoi nous sommes Ç modernes È justement)comme le mode dÕaccs privilŽgiŽ ˆ la constitution dÕune science de lÕhomme. Oraux XV  e  et XVI e  sicles la science, quÕon nÕappelle pas encore anthropologie maisqui cependant existe bel et bien, ne passe pas par le voyage et la rencontre, et elleŽchappe aux thŽologiens. Elle est affaire de textes et dÕobjets. Elle appara”t ˆ lafaveur dÕune interrogation sur la techn• : soit sur la mim•sis , entendue commerelation de lÕhomme ˆ la nature. 1 Rappelons dÕabord que la DŽcouverte des Nouveaux Mondes sÕinscrit dans lariche texture dÕun comparatisme oubliŽ. Si nous ouvrons lÕun des best sellers  dela Renaissance, le traitŽ  Des inventeurs , une encyclopŽdie publiŽe en 1499, nousnous trouvons face ˆ une somme des Ç premires fois È : qui a inventŽ lemariage ? les rites funŽraires ? la poŽsie ? la mŽtrique ? lÕhorloge ˆ eau ? la 2 Histoire de l'art et anthropol... - Les inventeurs des choses...https://actesbranly.revues.org/942 sur 2612/03/16 12:22  Ç Les Troglodytes traitent leurs morts comme ceci. Ë lÕaide de tiges depaliure, ils leur attachent la nuque aux jambes, puis les posent sur unmonticule et ils leur lancent de grosses pierres en leur prodiguant desquolibets et des rires jusquÕˆ ce quÕils aient recouvert le corps du dŽfunt : ilsmettent ensuite au sommet du tas une corne de chvre et se dispersentsans chagrin tous adonnŽs au rire. CÕest lˆ se comporter intelligemmentdans leurs deuils, ne pas sÕattrister pour des tres ˆ qui on ne peut pas fairede chagrin Žtant un signe dÕintelligence. 4 È nŽcromancie ? la gŽomancie ? les calendriers ? lÕart des aruspices et delÕinterprŽtation des rves ? lÕŽcriture ? le parchemin ? le papier ? lÕart de lamŽmoire ? le canon de bronze ? le jeu de dŽs ? la cŽramique ? etc . Cet etcetera recouvre huit livres et des centaines de pages traitant de omni re scibilii   au termedesquelles Polydore Virgil, leur Ç auteur È, concde quÕÇ il y a beaucoupdÕinventions, anciennes et nouvelles, dont les auteurs demeurent inconnus È 2 . Au-delˆ de lÕŽtrangetŽ de lÕouvrage, le riche Žventail des cultures quÕil propose nepeut manquer dÕŽtonner. Les Grecs, les Romains, les Juifs, les Parthes, les Perses,les Scythes, les Sres et bien dÕautres peuples habitent ses pages et en nourrissentla topique. Le comparatisme est ici de principe. Le leit motiv  Ç qui a inventŽ ? Èpermet de juxtaposer les chronologies propres ˆ chaque peuple, de dresser letableau des diffŽrences et des ressemblances quÕil sÕagisse des divinitŽs, deslangues, des rites ou des coutumes. Sa matire, Polydore la prŽlve dans uneformidable rŽserve savante que lui a lŽguŽe lÕAntiquitŽ, un Ç trŽsor È que nous,modernes, nÕavons pas pour habitude de rŽfŽrer ˆ lÕanthropologie, faute dÕencomprendre les enjeux. Chaque Ç invention È rŽpertoriŽe par le catalogue dePolydore a ŽtŽ cueillie par notre auteur dans un corpus Žnorme, aux contours maldŽfinis, et quÕil nous est bien difficile de nommer. En font partie les cataloguesdÕinventions  ou traitŽs heurŽmatiques  dont  LÕHistoire naturelle  de Pline au livre VII nous offre un tŽmoignage exemplaire 3 . Les trŽsors delieux communs  et lesrecueils de mirabilia  dont les catalogues dÕinventions constituent unesous-catŽgorie. Mais aussi les  paradoxes  des Indes ou de la mer Rouge quÕonattribue ˆ CtŽsias ou ˆ Agatharchide : ils nous ont transmis ces mirabilia  ou bijoux de la compilation  qui perdureront dans la culture europŽenne jusquÕau XVIII e sicle, par exemple les Ç descriptions È des PygmŽes ou des Troglodytes :On y trouve Žgalement des chronologies, des traitŽs de mythographie, desrecueils de coutumes, des albums dÕantiquitŽsÉ Un magma littŽraire sans auteuret dÕune plasticitŽ infinie qui transite par des formats et des formulations dÕunesurprenante diversitŽ ˆ travers une multitude de textes antiques. Tout unrŽpertoire savant dont nous ne savons plus trop quoi faire : le philologueallemand FŽlix Jacoby, au dŽbut du XX e sicle, lÕa assignŽ ˆ la dernire section deses  Fragments des historiens grecs 5 . De fait il relve de lÕhistoire. 3 Que signifie ici Ç lÕhistoire È ? Une Žconomie dÕŽcriture. Les recueils,catalogues et Ç trŽsors È dont Polydore tire sa matire relvent dÕun genrethŽmatisŽ autour du premier sicle av. J.-C. par les grammairiens hellŽnistiqueset latins : historia pantodap• , historia pokilia , Ç la connaissance des choses variŽes È, Ç lÕhistoire bariolŽe È, les Ç variŽtŽs È, les Ç mŽlanges È, les recueils deÇ joyaux È de la compilation, les catalogues dÕhistoriai   ou dÕ enarrationes , Ç leshistoires È. CÕest dŽsigner un rŽgime discursif : lÕhistoire ici, cÕest lÕart de noterÇ tout ce qui est digne dÕintŽrt È, Ç ce qui attire lÕattention et mŽrite dÕtretransmisÈ Ð ce qui fait saillie dans le grand magma de la matire textuelle[ amethodos hyl• ] accumulŽ au fil des sicles et offert au calame du compilateur.Un art qui est, par opposition ˆ lÕŽtude de la grammaire, Ç dŽpourvu demŽthode È [ atechnon ], comme ne manque pas de le souligner Sextus Empiricus 6 .L Õhistorikos  concerne tout ce qui ne relve pas exclusivement de la langue, Ç tout 4 Histoire de l'art et anthropol... - Les inventeurs des choses...https://actesbranly.revues.org/943 sur 2612/03/16 12:22  Fig. 2.  Architecture ou art de bien bastirde marc Vitruve Pollion autheur romainantique mis de latin en fran•ais par Jean Martin , Paris, Jacques Gazeau, 1547, p. 15. le reste È : un Ç tas de choses intŽressantes È [ rerum est silva magna ] 7 .LÕ historikos  se dŽfinit Ð en-de•ˆ ou contre la philosophie Ð commela connaissance de ce qui est Ç intŽressant È, la collecte et la patrimonialisation,du multiple .PrŽcisons encore : les historiai   ou e narrationes dont sont  tissŽs  cesrecueilssont des noyaux diŽgŽtiques ˆ haute teneur figurative, cÕest ˆ direŽmotionnelle et fantasmatique. Ce sont des scnes frappantes, qui sÕimprimentdans la mŽmoire, elles sont dotŽes dÕ Žnargeia .  LÕInde  de CtŽsias par exempleŽtait admirŽe parce que son auteur avait su Ç placer sous les yeux È [  proommaton ] de ses lecteurs / auditeurs les rituels funŽraires indiens. CÕest cettepuissance figurative qui fait les mirabilia  Ð moins les Ç prodiges È que lesÇ joyaux de la compilation È : des Ç descriptions È si prŽcieuses quÕelles gagnentleur autonomie par rapport ˆ leur texteÐsource et sont transmises au fil dessicles par un recyclage ininterrompu. 5  Voici donc un Ç genre È immense (une Žconomie dÕŽcriture) par lequel atransitŽ lÕessentiel des connaissances ethnographiques de lÕAntiquitŽ. Lesgrammairiens en ont la charge et la ma”trise, ˆ lÕre hellŽnistique comme ˆ laRenaissance, ainsi quÕen tŽmoignent  Les Inventeurs  de Polydore, lÕOrthographe de Giovanni Tortelli, ou la Cornucopie,  le commentaire de Niccolo Perotti auxÏuvres de Martial dont lÕappareil exŽgŽtique constitue une plus que gŽnŽreuseencyclopŽdie 8 . Il suppose une conscience aiguisŽe de la singularitŽ et de lamultiplicitŽ des peuples, de leurs mythes, de leurs rites et de leurs cultes, autantque de la facticitŽ ou de lÕhistoricitŽ des normes et des raisons : la sophistique a jouŽ un r™le crucial dans lÕŽlaboration du genre, qui sÕŽpanouit ˆ lÕrehellŽnistique dans une re de confrontation culturelle maximale. 6 Histoire de l'art et anthropol... - Les inventeurs des choses...https://actesbranly.revues.org/944 sur 2612/03/16 12:22  Mais Polydore puise aussi ˆ des ouvrages dÕune discursivitŽ autrement avŽrŽe :  Les AntiquitŽs  de Denys dÕHalicarnasse,  La Biblioth•que  de Diodore de Sicile,  Les Questions romaines et  Le Silence des oracles de Plutarque,  La GŽographie de Strabon,  Les AntiquitŽs divines et humaines  de Varron,  Les AntiquitŽs judaques  de Flavius Josphe, les  Fastes  dÕOvide, etc . MalgrŽ ArnaldoMomigliano, malgrŽ Santo Mazzarino ou Rudolf Pfeiffer, nous nous mŽprenonsencore largement sur ce quÕŽtaient ces sommes antiquaires  et nous ne savonsplus en reconna”tre lÕambition anthropologique 9 . Trois Ç moments È de la  Kulturgeschichte  antique ont tout particulirement nourri la rŽflexion desauteurs de la Renaissance. La crise politique romaine du premier sicle av. J.-C.,qui a suscitŽ des textes aussi familiers ˆ la culture de la Renaissance que  La Divination  ou  La Nature des dieux   de CicŽron,  Les AntiquitŽs de Varron (queCicŽron crŽditait dÕavoir le premier, ˆ Rome, rassemblŽ Ç lÕexamen de la vieentire dÕun peuple È). Tout autant ce que Guy Stroumsa nomme Ç la fin dessacrifices È : la privatisation progressive des liturgies, du II e  au IV  e  sicles, la lentesubstitution de la prire au sacrifice qui affecte autant le judasme que lespaganismes 10 .  LÕabstinence  de Porphyre (une rŽfutation des sacrifices sanglantsau nom du vŽgŽtarisme srcinel), les  Myst•res dÕƒgypte, de ChaldŽe et dÕAssyrie de Jamblique (qui Žtayent la cause des sacrifices dÕune approche Žrudite des 7 Histoire de l'art et anthropol... - Les inventeurs des choses...https://actesbranly.revues.org/945 sur 2612/03/16 12:22
Related Search
Similar documents
View more
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x